top of page
  • Photo du rédacteurFrancis Ginestet

Un vieux chêne (Alain Tardiveau)


C’est un chêne,

C’est un chêne fatigué par le temps.


Un passant,

Un passant l’aperçoit ce vieux chêne.


Un instant,

Il hésite ce passant de la rue.


Et ce chêne,

L’invite à rêver dessous.


Ces deux-là,

Écrasés, ridés par l’ennui.


Sous ce chêne,

Se raconte et conte leurs vies.


Des amoureux,

Il y en a eu tant sous cet arbre.


Le passant

Sur cet arbre mon premier baiser

Mais oui un cours instant.


Le chêne,

Non un long moment

Je le sais.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page